Cérémonie des Vœux 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

 

VŒUX D’EKLA ET DU COLLEGE DES ECOLES DU CAMPUS

27 janvier 2015

Pimagic-super-photo

 

Monsieur Le Président de Rennes Métropole,

Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents de Rennes Métropole,

Monsieur le Maire de Bruz, ses adjoints,

Monsieur le Président de la CCI, Cher Emmanuel,

Monsieur le représentant du Conseil Général, Cher Andréa

Monsieur le Président de Rennes Atalante, Cher Claude,

Monsieur le Directeur de Rennes Atalante, Cher Yann-Yves,

Madame La Présidente du Collège des Ecoles du Campus de Ker Lann, Chère Marie-Dominique,

Monsieur Le Président d’honneur du Collège des Ecoles du Campus de Ker Lann, Cher Alain,

Madame la Présidente de l’ADEK Association des Etudiants de Ker Lann, Chère Cécile,

 

Chers amis, chers tous,

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre présence ce soir en ce cœur de Ker Lann pour la présentation des vœux des associations, rendez- vous désormais inscrits dans les agendas de la métropole.

Nous sommes heureux de vous les présenter : ils sont sincères et chaleureux.

Voici deux ans que l’association EKLA (Entreprendre à Ker Lann Atalante) a été constituée. Avec le bureau, nous avons impulsé une dynamique qui reflète l’état d’esprit des entrepreneurs de ce territoire du sud de la métropole et avons atteint une partie des objectifs fixés pour améliorer le cadre de vie de nos salariés, des étudiants et des enseignants présents sur ce campus avec le concours du Collège des Ecoles de Ker Lann et de l’ADEK.

Avant de revenir sur nos réalisations, je tenais à exprimer ma reconnaissance envers l’ensemble des élus qui ont soutenu nos efforts, particulièrement sur l’année écoulée.

Tout d’abord, mes premiers remerciements vont à Emmanuel Couet, qui nous a reçues, Marie-Dominique de Cayeux et moi-même,  pour nous entendre sur les orientations thématiques possibles à donner à Ker Lann. J’y reviendrai.

Merci aux vice-présidents et aux services de Rennes Métropole pour leur soutien dans l’élaboration de nos projets. C’est particulièrement appréciable, tout comme l’écoute appuyée de la mairie de Bruz par la voix de son Maire et de ses adjoints qui savent être le bon relai auprès des acteurs incontournables. Auguste Louapre et Vincent Saulnier sont, à l’heure où je vous parle, chez le Préfet et ils nous rejoindrons sous peu.

Je n’oublie pas le Conseil Général qui a travers la SADIV mais surtout d’IDEA 35 a accepté de nous accompagner sur de nombreux sujets.

Enfin, merci à la CCI pour l’aide permanente, à son Président, Emmanuel Thaunier, qui est, je le rappelle, le parrain de notre association, à Bertrand Gervais, son directeur ainsi qu’à ses équipes, toutes très actives pour nous associer aux différents événements thématiques organisés : de la FrenchTech à BMA, en passant par EcoOrigin et Novincie et sans oublier la puissance du travail d’Anne-Claude Millet, tête de pont de l’animation des réseaux.

Je vous le disais, les réalisations ont été importantes en 2014.

Pour ne lister que les principales et sans être trop longue, je veux vous rappeler que la première Conférence sur l’Economie Circulaire a été organisée le 16 octobre dernier à l’EME, en collaboration étroite avec les protagonistes suivants : Novincie, EcoOrigin, la Jeune Chambre Economique, l’Ecole des Métiers de l’Environnement et bien sûr la commission mixte d’EKLA et du Collège des Ecoles. Ce cycle de conférences amorcé fait écho aux travaux préparatoires portés par la Commission Lévy en vue de la grande conférence sur le climat qui aura lieu à Paris en fin d’année et que notre Président de la République porte haut et fort au niveau international.

C’est l’illustration du volet développement durable qui reflète l’une des thématiques du campus tout comme l’action que nous avons menée avec le Conseil Régional en nous associant à l’appel à projet national « Zéro Déchet », mais je laisserai la parole sur ce sujet à Marie-Dominique qui a davantage de légitimité pour vous exposer ce dossier.

Pour la partie innovation, deuxième grande thématique du campus, qui, je le rappelle est l’un des sites de Rennes Atalante, outre les écoles (comme l’IMIE pour ne citer qu’elle) et les entreprises (je nommerai Taz Tag, Saltel Industries, Striker mais aussi Biomérieux) qui sont sur ce secteur d’activité, nous avons voulu participer aux enjeux de la métropole. En effet, la création de l’accélérateur des services innovants, #Le Bureau, a été un véritable booster sur le plan de la notoriété de Ker Lann qui a pu ainsi s’inscrire comme acteur contributeur à la labellisation FrenchTech de Rennes Métropole. Tout en participant activement aux différents travaux, nous avons su nous démarquer et apporter une offre complémentaire aux accélérateurs, incubateurs, et nurseries existants ou en création.

Les services étant un sujet transverse à tous les secteurs d’activité présents dans notre écosystème, il nous paraissait pertinent de traiter de ce thème, qui plus est, lorsque nous savons que la révolution industrielle et la transformation des usages vont impacter l’ensemble des métiers.

Toutes les études montrent, d’ailleurs, que l’employabilité et l’évolution des organisations passeront par l’anticipation de l’intégration des outils numériques dans toutes les structures. Aussi, à l’heure où les enjeux sur le chômage sont particulièrement forts, où il faut absolument éviter que les ruptures technologiques impactent négativement l’emploi mais favorisent plutôt la création de nouveaux métiers, il faut pouvoir accompagner efficacement les initiatives et les créations d’entreprises qui faciliterons le développement de la digitalisation des usages et que nous accueillerons dans cet accélérateur.

Lancé en ce début d’année, #Le bureau est porté par un collectif de professionnels et d’entrepreneurs bien connus : Maryline Souty, Bernard Lamon, David Leray, Emmanuel Thaunier, Jocelyn Denis et moi-même.

Nous avons la chance d’avoir reçu un avis très favorable pour pouvoir installer cet accélérateur à la Maison du Campus et espérons que les institutions s’approprieront cette initiative, car ce n’est que collectivement que nous y parviendrons. Je dois ajouter que pour les écoles, c’est une richesse d’avoir sur leur site, un tel outil à proposer en prolongement de leurs formations d’excellent niveau. Elles mesurent, elles aussi, à sa juste valeur, cet enjeu, pour en faire un levier d’attractivité et de performance pour les étudiants entrant dans la vie active ou ceux qui sont en reconversion professionnelle.

Enfin, la synthèse du développement durable et de l’innovation se concrétise dans cette notion de SmartCampus, nouveau projet initié par Rennes Métropole dont le site de Ker Lann sera l’écrin. Avec les collectivités, Schneider Electric et ERDF portent ces smartgrids orchestrés par EcoOrigin.

Sans parler des enjeux internationaux qui se jouent ici, avec la proximité de l’aéroport de Saint-Jacques, nous ne pouvons ignorer que le campus sera l’un des prolongements géographiques d’EuroRennes, grand projet d’urbanisme de la métropole, en lien avec l’arrivée de la LGV en 2017. Nous maintenons donc, avec Marie-Dominique, une relation étroite avec la direction régionale de la SNCF afin que le cadencement des TER soit considérablement augmenté pour une mobilité optimisée.

Vous le constatez donc les initiatives sont nombreuses, elles illustrent l’enjeu territorial de Ker Lann dans la Métropole et dans la région bretonne, en étant l’une des portes de cette Bretagne, belle, prospère et ouverte sur le monde qui nous est si chère (pour reprendre le leitmotiv du Ministre Le Drian).

Enfin, et j’en terminerai là, le projet de crèche annoncé il y a un an, verra le jour dans quelques mois, rue Maupertuis : l’opérateur est la société Babilou qui compte offrir 20 places aux salariés des entreprises de Bruz.

Nous avons également choisi d’accueillir Les Conciergeries Rennaises pour rendre tous les services de proximité. Monsieur Eludut se tient à la disposition de tous pour présenter son offre.

Deux food trucks viennent compléter l’offre de restauration qui reste encore insuffisante à ce jour sur Ker Lann.

Tous les projets, toutes les initiatives, toutes les réalisations n’auraient jamais pu voir le jour sans le concours permanent des membres du bureau d’EKLA mais également par toutes les actions menées par les bénévoles de toutes les associations de Ker Lann. J’en profite pour les remercier personnellement.

Pour conclure, je ne puis passer sous silence ma grande complicité avec Marie-Dominique, la Présidente du Collège des Ecoles avec laquelle nous travaillons main dans la main. Nos objectifs ont la même direction. Ensemble, à l’heure où la Fraternité prend un sens particulier en ce début d’année, je ne puis que me réjouir du travail collaboratif qui nous permet de nous inscrire dans des projets encore plus ambitieux pour 2015. A travers la constitution d’un GIE que nous avons appelé Ker Lann Développement, nous allons répondre conjointement à des appels à projets, solliciter des travaux qui valoriseront notre territoire et, par conséquent, nos structures et organisations respectives.

Merci Marie-Dominique pour le plaisir que j’ai de travailler avec toi, merci à Alain de t’avoir transmis le flambeau l’année dernière et merci à tous pour votre attention, pour votre présence et bonne année 2015, en mon nom mais également au nom de tous les membres et adhérents d’EKLA.

Pimagic-super-photo (1)

Remerciements et présentations

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Conférence sur l’Économie Circulaire du 16 octobre 2014
du Linéaire…au Circulaire : réinventons le progrès
des entreprises témoignent

Remerciements

L’Économie circulaire repose sur une idée simple : rompre le lien entre le développement économie et le gaspillage des ressources naturelles. En Bretagne, ce principe est au cœur des préoccupations des entreprises et des collectivités territoriales. La richesse des initiatives, notamment dans les domaines de la réduction, du recyclage des déchets et des économies d’énergie, est là pour en témoigner.

En Bretagne, une démarche a été initiée conjointement par l’association EKLA, le Collège des Écoles de Ker Lann, Novincie (Institut pour la pratique de l’innovation et l’intelligence économique d’entreprise), l’École des Métiers de l’Environnement, le cluster Ecoorigin et la Jeune Chambre Economique de Rennes et sa Région. Ainsi sont nés les « Rendez-vous de l’Économie Circulaire » qui regroupent des évènements de sensibilisation et d’actions en Bretagne à cet enjeu d’avenir.

Dans ce cadre, le 16 octobre 2014, un colloque intitulé « Économie circulaire : du linéaire…au circulaire: Réinventons le progrès ! Des entreprises témoignent » a été organisé et a connu un fort succès avec 150 personnes d’inscrites et plus de 175 personnes présentes. Nous tenons à les remercier pour leur participation.

Au programme de cette demi-journée :

Cette demi-journée, très riche, a été un réel succès et s’affirme comme un exemple en matière d’action commune des réseaux et de l’intelligence collective.

Une autre étape sur l’Économie Circulaire à la CCI de Quimper Cornouaille : une Conférence-débat le 31 octobre 2014 sur le thème de « l’Économie circulaire, un nouveau modèle économique pour le 21e siècle ? ».

Les entreprises « Témoins » :

AMI –

ALGO SOURCES TECHNOLOGIES : EconomieCirculaire_AlgoSourcesTechnologies_141016[1]

OLMIX

PLATEFORME BIO TECMAR

SATT

SAVÉOL

SECHE ENVIRONNEMENT

SLP CANCALE

VEOLIA

• EPEA PARIS

Texte réalisé en collaboration avec Guillaume Ridard de la Jeune Chambre  Économique de Rennes et sa région.
Vidéo : Jean-Pierre Lorphelin , ITW : Evelyne Ollivier
de Cap Bleu Communication

 

Ekla – un lieu d’échanges de qualité

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Ekla des débats d’idées de qualité

Ekla sur le campus de Ker Lann, s’est voulu un lieu d’échanges réunissant les acteurs du monde de l’entreprise et ceux de la connaissance sur des thématiques concrètes. L’objectif est de favoriser des débats d’idées de qualité, propres à construire une vision stratégique partagée du développement économique au sein de notre territoire.

Sur un campus vert, qui a pour but la préservation de la nature et le respect des écosystèmes, le thème de l’économie circulaire s’imposait. Mais il s’imposait aussi parce que la crise de 2008 a représenté un tournant pour l’économie de la Bretagne. Désormais les entreprises que nous accompagnons s’interrogent, non seulement celles qui sont en lien avec le territoire mais aussi celles qui abordent l’international. Nous n’étions pas les seuls à vouloir repenser nos systèmes de production, de consommation et d’échanges. Nous avons donc décidé de réunir nos forces à différents niveaux d’organisation pour avancer. Ce sont les partenaires de cette demi-journée.

L’Économie circulaire en Bretagne ?

Déjà l’Allemagne, les Pays-Bas, le Japon et la Chine nous ont devancés et considèrent l’économie circulaire comme un levier de croissance économique. En France et en Bretagne, qu’en était-il ?

Une attitude très française consisterait à dire que tout est noir, que seul le pessimisme est de mise et pourtant en Bretagne des entreprises du secteur de l’agroindustries sont déjà rentrées dans les cercles de l’économie circulaire. Ils l’ont fait parfois par bon sens mais aussi pour des questions de survie économique qui sont devenues des valeurs.

Ils imitent les écosystèmes naturels et utilisent les insectes amis pour lutter contre les prédateurs de leur culture et réduisent quasiment totalement l’usage des produits phytosanitaires. Dans le même temps, ils réduisent le recours aux énergies fossiles, implantent des serres en symbiose industrielle avec le traitement des déchets de la collectivité, recyclent des produits d’origine naturelle.

D’autres ont misé sur la technologie et les biotechnologies pour aller au-delà des solutions de remédiation pour promouvoir des solutions à fortes valeurs ajoutées, avec des technologies que nous pouvons exporter. Il faut dire qu’en Bretagne, nous avons des atouts, un jardin suspendu au-dessus de la mer, qui nous apporte des ressources comme la douceur du climat, l’eau, la photosynthèse et les apports nutritifs facilités par des marées à hauts marnages qui favorisent la biodiversité et des ressources parfois insoupçonnées. Les entreprises en parlent. (voir pdf de présentation).

Intégrer rapidement le changement et travailler ensemble à plusieurs niveaux d’organisation vers une économie basée sur une approche écosystémique

La Bretagne qui était au XVIIe siècle la province la plus riche du royaume de France a raté la révolution industrielle au XIXe siècle pour trois raisons : politique, financière et technologique. La paupérisation, la perte des savoirs essentiels, lire et écrire ont accompagné ce déclin jusqu’à l’exil. Aujourd’hui après les 30 glorieuses, nous avons encore une belle région qui a favorisé l’éducation, qui possède un environnement maritime d’exception, qui peut si nous levons les freins redevenir un territoire prospère. Saurons-nous intégrer rapidement le changement et travailler ensemble pour innover, inventer, organiser, financer notre économie de demain basée sur approche écosystémique?

Des élus, des institutions, des entreprises, des universitaires, des citoyens réfléchissent ensemble autour d’une méthode de co-création : un  World café de 100 personnes

Alors pour avancer, nous allons demander à nos élus et à Messieurs Lévy, Aurez et Zeroukhi de nous éclairer un peu plus aujourd’hui. Parce que nous sommes dans une démarche d’ouverture et de créativité, nous vous proposons un World café. Nous attendons les conclusions de vos échanges avec impatience.

Merci à tous.

Présentation d’introduction de Évelyne Ollivier-Lorphelin – membre d’EKLA et de la commission mixte Collège des Écoles de Ker Lann et EKLA.

16 Octobre 2014 : Les rendez-vous de l’Économie Circulaire

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
rendez-vous economie circulaire
Les rendez-vous de l’économie circulaire

du Linéaire… au Circulaire : réinventons le progrès ! des entreprises  témoignent.

L’économie circulaire

L’économie circulaire repose sur une idée simple : rompre le lien entre le développement économie et le ­gaspillage des ressources naturelles. En Bretagne, ce principe est au cœur des préoccupations des entreprises et des collectivités territoriales. En effet, la richesse des initiatives à l’œuvre, notamment dans les domaines du recyclage des déchets et des économies d’énergie, est là pour en témoigner. Durant cette conférence, une quinzaine d’entreprises sera invitée pour témoigner de leurs engagements et partager leurs expériences.

Les objectifs de la conférence

La conférence organisée par un collectif de partenaires bretons, Commission mixte Collège des écoles de Ker Lann et EKLA (Entreprises Ker Lann Atalante), écoorigin, École des métiers de l’Environnement (EME), Jeune Chambre Économique de Rennes (JCER), et Novincie propose sur une demi-journée :

  • d’expliquer les fondements, les enjeux et les défis de l’économie circulaire et ses business modèles.
  • de présenter les initiatives des entreprises et des collectivités déjà à l’œuvre.
  • d’en débattre avec les participants autour d’un World Café et de divers ateliers participatifs.

Les grands témoins

AlgoSource Technologies, AMI, le Groupe Glon, Meralliance, Olmix, Savéol, SLP Cancale, Triballat, EPEA cradle to cradle, Satt Ouest valorisation, Séché environnement, Plateforme Bio-TechMer, Véolia.

La conférence

Nous accueillons Jean-Claude Lévy, historien et géographe, en charge pour le Ministère des Affaires étrangères de la mission « Le développement territorial et la coopération internationale : la voie de l’économie circulaire » réalisée dans le cadre de la conférence climat qui se tiendra à Paris en 2015. Mourad Zeroukhi*, économiste breton, enseignant chercheur à La Fondation Rennes 1 nous proposera également de nous éclairer sur les « Business modèles pour l’économie circulaire ».

voir profil linkedin Mourad Zeroukhi

article « point de vue pour une croissance sans déchets » Ouest France  29-09-2014 

L’espace collaboratif ou World café

Nous invitons les auditeurs à participer à un débat collaboratif ou World Café en deux étapes « Agroindustries et biotechnologies marines et terrestres, l’économie durable source d’innovation et de valeur ajoutée ? » et « Comment développer l’économie circulaire au sein de l’entreprise, de son territoire et dans ses relations à l’International  ».

World café ?

Technocampus de Ker Lann – 35170 Rennes/Bruz
À l’École des Métiers de l’Environnement
le 16 octobre 2014 – 13h30 à 18h30

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

INSCRIPTION

PROGRAMME

AFFICHE

 Jean-Claude Lévy

Historien, géographe, Jean-Claude Lévy a occupé diverses fonctions dans les ministères de l’environnement, de l’équipement, du tourisme, et du Ministère des affaires étrangères, notamment concernant la coopération, la promotion et l’animation de la recherche, du développement social et territorial.
Coordinateur du Programme Franco-Chinois bilatéral de recherche avancé (PRA) sur l’environnement, il est ensuite chargé par Michel Barnier, alors ministre des Affaires étrangères, d’une mission de réflexion sur la Chine et le développement durable, pour la coopération décentralisée. Il anime encore actuellement un groupe de réflexion sur la coopération économique décentralisée. En 2014, Pascal Canfin, ancien ministre chargé du Développement lui confie une mission afin d’examiner l’hypothèse de l’économie circulaire dans les Pays en développement. Aujourd’hui son action se poursuit auprès du Ministère des Affaires étrangères et notamment dans le cadre de la préparation de la conférence climat qui se tiendra à Paris en 2015 sous l’égide de la France avec la participation de Monsieur le Ministre Laurent Fabius.

Pour en savoir plus sur l’Économie circulaire

si vous voulez en savoir plus sur l’économie circulaire, vous trouverez les interviews réalisées  le 19 juin dernier lors du premier rendez-vous de l’économie circulaire
Interview de Jocelyn BLÉRIOT
Directeur éditorial de la Fondation Ellen MacArthur.

https://www.youtube.com/watch?v=RzXXtsp7l0U

Interview de François-Michel LAMBERT
député des Bouches-du-Rhône
vice président de la commission Développement Durable et aménagement du Territoire
Président de l’Institut de l’Économie Circulaire

https://www.youtube.com/watch?v=GONVE6aMlNs

invitation entreprises du territoire

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

EKLA crée les Rendez-vous de l’Économie Circulaire

L’association EKLA a notamment pour ambition de développer la collaboration avec le Collège des Ecoles et de créer des actions permettant de valoriser le territoire de Ker Lann. A travers la commission mixte EKLA – Collège des Ecoles, nous avons souhaité créer une instance de réflexion, sous forme de laboratoire d’idées qui prend vie avec les « Rendez-vous de l’Économie Circulaire ».

Premiers Rendez-vous de l’Économie Circulaire

JEUDI 16 octobre 2014
13H15 – École des métiers de l’environnement

En fédérant autour de ce sujet plusieurs partenaires bretons (Novincie, Jeune chambre économique de Rennes, ecoorigin, l’EME), nous abordons un thème aux résonances françaises et internationales. L’économie circulaire est au cœur de la réflexion des entreprises (14 entreprises de l’ouest viendront témoigner) et des institutionnels (Région Bretagne, Rennes Métropole et CCI prendront la parole). Un atelier de création participatif sous forme de World Café, permettra de mutualiser les réflexions et propositions.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
PROGRAMME

En tant que membre du campus, adhérent ou non à EKLA, votre participation à cet événement est importante.

Inscription (obligatoire mais gratuite !)

INSCRIPTION

Ekla, des valeurs et des ambitions pour notre territoire